MSGU : les médias sociaux en gestion d’urgence

les msgu

Alors que les nouveaux médias font leur surface depuis déjà quelques années, ils sont devenus un outil d’informations important. L’information y circule rapidement, en grand nombre et impacte la majorité des Français. C’est pourquoi les pompiers ont décidés de les utiliser pour diffuser de l’information en situation d’urgence. On découvre ensemble ce que sont les MSGU et les ESOV…

Qu’est-ce que les MSGU ?

Les MSGU est l’acronyme des Médias Sociaux en Gestion d’Urgence. Son principe est de soutenir les services d’urgence (comme les SDIS) via le web et en particulier via les médias sociaux. Généralement chaque SDIS (et donc département) possède son propre compte sur les réseaux sociaux. Il véhicule de l’information vérifiée et précise lors d’évènements de son département ou bien des messages de préventions de la population. Ainsi, des informations tels que des feux, des inondations ou des vents violents par exemple peuvent être signalés sur les médias sociaux pour avertir la population et certaines fois les conseiller et ce, en temps réel.

Qui s’occupe des MSGU ?

Les MSGU de chaque département sont généralement gérés par des équipes de soutien opérationnel virtuel (ESOV). Ces équipes de volontaires numériques peuvent être composées de bénévoles ou de professionnels. Généralement, ces bénévoles travaillent à distance les uns des autres et ne sont pas nécessairement sur place pour communiquer de l’information. 

Quelles sont les missions des ESOV ?

Les équipes de soutien opérationnel virtuel font généralement face à deux différents cas.

Hors temps de crise, ils sont chargés d’effectuer des recherches et de la veille sur les réseaux sociaux. Leur but ? Trouver de l’information importante à communiquer aux pompiers. Ils doivent aussi entretenir un certain lien entre la population et les pompiers en relayant de l’information qui n’est pas constamment lié à des risques.

En temps de crise, le travail est encore plus important. Ils ont la charge de communiquer sur les potentiels dangers, prévenir et aider la population mais aussi les pompiers. En effet, la recherche d’informations pour mieux comprendre un événement, un danger fait partie intégrante de leur travail. Ils vont pouvoir orienter les pompiers en temps réel. De plus, ils doivent veiller à stopper toute rumeur ou « fake news » qui peuvent circuler sur le web sur une situation existante. En effet, les médias sociaux sont à la fois une mine d’or d’informations et de désinformations constantes.

Pour conclure, les nouveaux médias sociaux sont un nouveau moyen de collecter de l’information. Les exploiter est primordial étant donné le nombre phénoménal d’informations qui y circulent. Informations qui pourraient être à même d’aider en situation de crise. Finalement, le rôle des ESOV est un travail complexe de veille et de recherche constante. Grâce aux médias sociaux et à leurs recherches, ils vont pouvoirs aider plusieurs acteurs en temps de crise. Ici, les pouvoirs publics, les pompiers et la population. 

Mais ne serait-il pas intéressant de développer une IA (intelligence artificielle) qui détecte des évènements sur les réseaux sociaux afin de les relayer aux secours d’urgence ?

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.